Théotime Langlois de Swarte, vedette de cette soirée

“Il en faut du tempérament, à Lea Desandre, pour tenir tête à des personnalités au caractère aussi trempé que peuvent être Jean Rondeau au clavecin ou Théotime Langlois de Swarte au violon ! Car, c’est bien ce dernier qui aura été, du strict point de vue instrumental, la vedette de cette soirée.
Nous l’avions déjà souligné lors d’un concert donné dans le cadre du Festival baroque de Sablé-sur-Sarthe (voir ici) mais le charisme du jeune violoniste explose sur scène. C’est lui qui relance l’ensemble, c’est lui qui, de son premier violon, soutient en premier lieu la chanteuse, c’est lui qu’on remarque le plus dans ses ornementations et dans la facilité du jeu. “

Critique à lire en intégralité sur Concertonet : http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=14279